Ordinateurs

Voici ma plate-forme : Neal Gompa d’High-teK.ca – High-teK.ca

Ce site peut gagner des commissions d’affiliation à partir des liens sur cette page. Conditions d’utilisation.

La dernière fois que j’ai construit une plate-forme à partir de zéro, c’était bien avant que je déménage au Mississippi en 2004, donc ça fait un bon bout de temps. Cependant, j’ai finalement décidé de construire un nouvel ordinateur en août, après avoir été totalement insatisfait de certains des systèmes pré-construits que j’ai achetés au fil des ans.

Mes principales considérations lors de la construction de l’ordinateur étaient le prix et les performances, mais je me suis également assuré de pouvoir le mettre à niveau partie par partie au fil du temps. Cela dit, je ne voulais pas avoir à parcourir cette frénésie d’achat massive pour avoir à mettre à jour encore et encore. Le bruit était également un facteur, mais ce n’était pas aussi important que les deux précédents.

Un élément important dans tout cela était la compatibilité avec Linux, car cette machine allait principalement fonctionner Ubuntu. Avec Vapeur sur Linuxle port Unity3D et les différents Humble Bundles, y compris de nombreux excellents jeux Linux, je voulais une excellente plate-forme pour jouer sur Linux à un bon prix.

Processeur : AMD FX-4100

Normalement, je choisirais un processeur Intel, comme un Core i5 ou i7, surtout maintenant que Ivy Bridge est disponible. Cependant, j’ai beaucoup de machines basées sur Intel, et ma machine Sandy Bridge actuelle fonctionne bien. J’ai toujours été un peu fan d’AMD, alors j’ai pensé que j’irais dans cette voie cette fois-ci.

L’AMD FX-4100 fait partie de la dernière génération de la gamme de processeurs de bureau non APU. La Zambèze est bien adaptée au traitement parallèle et à la virtualisation, j’ai donc pensé que cela fonctionnerait bien pour mes besoins. Bien qu’un processeur ne soit pas très important pour les jeux modernes, j’avais l’intention d’exécuter également des programmes gourmands en ressources processeur comme les émulateurs et les machines virtuelles. Avec AMD-V et IOMMU (équivalents respectivement aux VT-x et VT-d d’Intel), je peux héberger n’importe quel nombre de machines virtuelles et d’émulateurs. Je peux même dédier un élément matériel à une machine virtuelle invitée via un relais PCI/PCI-E (qui nécessite IOMMU).

Psssssst :  Google annonce le Chromebook Pixel, mais est-ce que 1 300 $ est un prix trop élevé ? - ExtrêmeTech

Comme je n’ai pas l’intention d’overclocker (honnêtement, qui a besoin de plus de 3,6 GHz ?), Je n’ai même pas envisagé un refroidisseur de processeur de rechange – le refroidisseur était suffisant. Ma philosophie sur l’overclocking ces jours-ci est qu’il s’agit d’un exercice futile car les processeurs sont si puissants et efficaces maintenant que l’overclocking n’offre aucun avantage significatif pour compenser la durée de vie raccourcie de la puce.

Carte mère : ASUS M5A97

Quand j’ai choisi la carte mère, j’ai tout de suite su que j’en voulais une avec UEFI, USB 3.0 et prise en charge du profilage de la consommation d’énergie. Il y avait une multitude de conseils qui offraient certaines de ces options, mais pas tous. Finalement, je l’ai réduit aux cartes Asus, car elles ont un système de menu graphique UEFI très raffiné avec un profilage énergétique pris en charge.

Gardant à l’esprit que j’avais besoin d’une carte de qualité à un prix décent, j’ai trouvé que l’Asus M5A97 était le meilleur du groupe. Non seulement cette carte avait deux ports USB 3.0, mais elle avait six ports USB 2.0, des ports PS/2 pour les anciens claviers et souris, et la prise en charge de quatre GPU CrossFireX ! Le prix était correct, à seulement 90 $.

GPU : ASUS Low Profile GeForce GT430

Ma seule exigence pour les graphiques était la prise en charge complète d’OpenGL 4.0 sous Linux. À l’époque, AMD n’était pas encore tout à fait prêt à proposer cela, alors j’ai opté pour un GPU Nvidia. Mon expérience précédente avec les graphiques Nvidia m’a amené à croire que la plupart seraient très bruyants. Heureusement, ce profil bas n’est pas trop mauvais en termes de bruit ou de prix (seulement 60 $).

Psssssst :  Comment configurer une sauvegarde hors site sans abonnement - High-teK.ca

Étant donné que la carte mère que j’ai choisie prend en charge CrossFireX et non SLI, je devrai passer aux GPU AMD Radeon HD si je veux passer à une configuration multi-GPU. Cela ne me dérange pas, car toutes les cartes graphiques AMD que j’achète maintenant prendront en charge OpenGL 4.0 sous Linux.

Stockage : disque dur Seagate Barracuda 7200 tr/min 1 To

Pour être honnête, je n’avais pas prévu d’acheter un disque dur au départ. Mais, j’ai rapidement commandé celui-ci après la panne de mon disque dur de 720 Go après quatre ans de bons et loyaux services. Ce disque de 1 To a remplacé le disque mort et héberge Ubuntu Linux dessus. J’ai également inclus un deuxième disque dur que j’avais déjà : un disque dur de 320 Go de Maxtor (qui fait maintenant partie de Seagate). Les deux disques SATA ont été mis dans ma nouvelle plate-forme.

Au départ, j’avais prévu d’utiliser le lecteur de 320 Go comme lecteur de données secondaire, mais le travail universitaire m’a obligé à installer Windows dessus pour quelques projets. Heureusement, l’installation sur le système UEFI a gardé Ubuntu et Windows complètement séparés, et le démarrage sous Windows nécessite l’activation du menu de sélection de démarrage, de sorte que la machine est normalement en mode Ubuntu.

Page suivante: Mémoire, bloc d’alimentation et boîtier

Bouton retour en haut de la page