Ordinateurs

Ubuntu vise 200 millions d’utilisateurs d’ici 2015, aura besoin d’un miracle

Ce site peut gagner des commissions d’affiliation à partir des liens sur cette page. Conditions d’utilisation.

Lors du Sommet des développeurs Ubuntu à Budapest, en Hongrie, Mark Shuttleworth, le fondateur d’Ubuntu, vient de prononcer un discours accrocheur qui décrivait l’objectif scandaleux de Canonical d’atteindre 200 millions d’utilisateurs au cours des quatre prochaines années.

Pour mettre ce chiffre en perspective, Ubuntu avait 8 millions d’utilisateurs en 2008, et autour 12 millions d’utilisateurs en avril 2010 – et ce sont des totaux combinés, prenant en compte à la fois les installations de bureau et de serveur d’Ubuntu. Canonical n’a pas publié de chiffres mis à jour depuis lors, mais les estimations placent le nombre total d’installations Ubuntu entre 15 et 18 millions. Ces chiffres, incidemment, sont dérivés d’adresses IP uniques qui « pingent » les serveurs de mise à jour d’Ubuntu ; ils ne prennent pas en compte les installations hors ligne d’Ubuntu.

Il ne fait aucun doute qu’Ubuntu se développe – et assez rapidement également – mais lorsque vous tenez compte de la croissance globale du marché des PC, ces chiffres ne semblent pas aussi impressionnants; en fait, ils ressemblent à un système d’exploitation qui fait du surplace et qui lutte pour garder la tête au-dessus des eaux tumultueuses et tumultueuses causées par l’adoption massive de Windows 7. Desktop Linux a toujours eu du mal à obtenir plus de 1% de la part de marché des systèmes d’exploitation, et avec de plus en plus de dollars des consommateurs dépensés pour les smartphones et les tablettes, et la lente disparition de l’informatique de bureau, l’objectif d’Ubuntu de 200 millions d’utilisateurs semble plutôt farfelu.

Psssssst :  Nvidia lance Maxwell, un GPU de nouvelle génération qui fera de tout le monde un fanboy de Nvidia

L’alternative, bien sûr, est que Shuttleworth et Canonical savent quelque chose que nous ignorons. Si Ubuntu a connu une croissance prodigieuse au cours des 12 derniers mois pour atteindre environ 25 millions d’utilisateurs – plus du double de ce qu’il avait en 2010 – alors 200 millions d’utilisateurs d’ici 2015, ce n’est pas si long. De plus, avec l’inclusion d’Ubuntu 11.10 de Qtle cadre d’application multiplateforme utilisé par les smartphones de Nokia, et le développement continu de la convivialité tactile Interface de l’unitéil est également possible qu’Ubuntu ait de grands projets pour une version tablette ou smartphone de son système d’exploitation.

Dans l’état actuel des choses, le marché occidental des PC est presque saturé, et la seule façon de mettre Ubuntu entre les mains des utilisateurs fervents de Windows et d’OS X serait de le regrouper avec les nouveaux PC Dell, HP et Acer. La probabilité que les équipementiers abandonnent Windows, qui est utilisé par 90 % des 2 milliards d’utilisateurs d’Internet, est minime. Les chances d’une migration massive d’OS X vers Ubuntu sont minces, voire nulles. Cependant, les marchés asiatique et africain se développent bien, et n’oublions pas que si le marché des PC est peut-être saturé, tout le monde et leur mère achètent des smartphones et des tablettes.

De manière réaliste, la seule façon pour Ubuntu d’atteindre 200 millions d’utilisateurs d’ici 2015 est de prendre d’assaut l’Asie ou d’avoir un tour de magie épique monumental – comme un système d’exploitation pour smartphone – dans sa manche.

passant par OH MON DIEU! Ubuntu !

Bouton retour en haut de la page