Ordinateurs

Thunderbolt pour PC devient réalité à l’approche du lancement d’Ivy Bridge

Ce site peut gagner des commissions d’affiliation à partir des liens sur cette page. Conditions d’utilisation.

Si vous êtes un utilisateur de PC rêvant de Coup de tonnerre, les nouvelles d’aujourd’hui seront de la musique à vos oreilles. Selon des rapports, Intel a commencé à expédier son contrôleur Thunderbolt de deuxième génération, ce qui signifie que les cartes mères prenant en charge la technologie (comme DZ77GA d’Intel) et le processeur de nouvelle génération de l’entreprise pourra être livré. Cactus Ridge est la première puce Thunderbolt d’Intel qui prend en charge Windows et devrait être lancée aux côtés du prochain processeur Ivy Bridge du fabricant de puces.

Rapports CNET qu’Ivy Bridge devrait atterrir le 23 avril, et Intel pousse ses partenaires à inclure le support Thunderbolt dans les cartes mères conçues pour leurs nouveaux processeurs. La société a évidemment tout intérêt à ce que cela se produise : elle a co-créé la technologie aux côtés d’Apple et, avec l’USB 3.0 qui s’installe dans l’industrie, la fenêtre d’Intel se ferme rapidement.

Les processeurs Ivy Bridge auront un support intégré pour USB 3.0 mais pas pour Thunderbolt, donc le contrôleur supplémentaire est requis. Acer, Asustek et Lenovo devraient être parmi les premiers à lancer l’interface haute vitesse pour les ordinateurs Windows, mais on pense que l’option sera limitée à ordinateurs portables et de bureau haut de gamme.

Pourquoi? Intel mène une bataille de perception parmi les fabricants de PC. HP s’est engagé exclusivement sur l’USB 3.0 car il ne voit aucune « proposition de valeur » dans Thunderbolt. Cela ne manquera pas de nuire à la spécification globale, car HP est le plus grand fabricant de PC au monde avec une marge décente. La deuxième place Dell a jusqu’à présent été silencieuse sur ses plans, ce qui ajoute encore à l’incertitude.

Psssssst :  Détails sur le brevet d'Apple MacBook 'Finger-Sensing' avec biométrie intégrée, chargeur iPhone

L’incertitude n’est pas l’amie des affaires, et c’est la principale raison pour laquelle les fabricants ont jusqu’à présent évité de produire des périphériques prenant en charge Thunderbolt. Économisez pour une poignée de disques et d’articles ultra haut de gamme tels que L’écran Thunderbolt d’Apple, il n’y a pas grand chose. Comparez cela avec l’USB 3.0, qui possède déjà des dizaines de périphériques et est largement disponible, y compris via des détaillants comme Target et Walmart.

Thunderbolt fera de son mieux pour rattraper son retard. Le chef du groupe client PC d’Intel, Kirk Skaugen, a déclaré plus tôt cette semaine lors du forum des développeurs Intel à Pékin que il attend au moins 100 appareils compatibles Thunderbolt disponibles au détail d’ici la fin de l’année, passant à la « centaine » en 2013.

Le support PC est essentiel. Bien que HP puisse être une cause perdue, Intel doit se concentrer sur le reste du marché, en particulier Dell, pour s’assurer que Thunderbolt ne suive pas le même chemin que FireWire. Là aussi, Apple a mis la main à la pâte et a créé une norme trop coûteuse à mettre en œuvre. Cela ressemble encore à Thunderbolt ? L’USB 2.0 était moins cher et plus facile (et offrait également une compatibilité descendante), et il a gagné la journée.

En tant que Sebastian Anthony d’High-teK.ca souligné l’année dernièresi les périphériques Thunderbolt continuent de coûter 200 à 300 $ de plus, peu importe qui les prend en charge : personne ne les utilisera.

Bouton retour en haut de la page