Ordinateurs

Test du nouveau Sandy Bridge-E 3960X haut de gamme d’Intel

Ce site peut gagner des commissions d’affiliation à partir des liens sur cette page. Conditions d’utilisation.

Cela fait étonnamment longtemps qu’Intel n’a pas lancé de nouveau processeur ultra haut de gamme. Le die 32nm d’Intel se rétrécit par rapport à son original Néhalem processeur, nom de code Westmere, a fait ses débuts il y a près de deux ans. La Pont de sable L’architecture a rafraîchi les segments de produits de bureau et mobiles d’Intel au début de 2011, mais la plate-forme grand public haut de gamme n’a reçu que des ralentisseurs incrémentiels – jusqu’à présent. Les nouveaux processeurs hexa-core de la société intègrent toutes les fonctionnalités de Sandy Bridge, y compris la prise en charge AVX, et l’associent à un contrôleur de mémoire étendue et à un monstre d’un nouveau chipset.

Ci-dessous, le nouveau Sandy Bridge-E d’Intel, dans la chair de silicate. Notez les deux morceaux de silicium non marqués qui ont exactement la même taille et la même forme que tous les autres cœurs. Il n’est pas clair, à ce stade, si Intel désactive ces cœurs pour améliorer les rendements ou s’il prévoit d’offrir un processeur SBE à huit cœurs à un moment donné dans le futur – mais cette puce hexa-cœur est une partie à huit cœurs au cœur .

Sandy Bridge-E Die

Le processeur i7-3960X que nous testons aujourd’hui est la saveur haut de gamme des trois nouveaux composants qu’Intel lance dans la famille Sandy Bridge-E. Le tableau ci-dessous résume les nouvelles puces et les compare à la gamme Sandy Bridge actuelle d’Intel. Intel n’a pas officiellement annoncé de prix pour le Core i7-3820, mais des rumeurs persistantes rattachent le prix éventuel de la puce à celui du 2600/2600K. Si tel est le cas, le 3820 serait un processeur de classe station de travail extrêmement abordable pour une plate-forme très haut de gamme.

Psssssst :  AMD montre l'overclocking Zen 4, mais des questions demeurent

Sandy Bridge-E

Aperçu de la plate-forme

Nous couvrirons le chipset X79 plus en profondeur dans un article séparé, mais la conclusion générale est qu’il s’agit d’un grand pas en avant par rapport au désormais vénérable X58 qui a fait ses débuts il y a près de trois ans avec le lancement du Nehalem original. Les deux diagrammes ci-dessous présentent une vue d’ensemble des nombreuses différences. (X58 immédiatement en dessous).

Jeu de puces X58

Et le X79 d’Intel :

Jeu de puces X79

Le chipset X58 fournissait presque autant de voies PCI-Express que le X79, mais le contrôleur PCI-Express était attaché au X58 IOH plutôt qu’intégré directement dans le processeur. Cela se traduit par des latences d’accès PCI-E plus élevées, et même si cela n’a pas été remarqué à l’époque grâce aux performances considérablement accrues de Nehalem, c’est un ralentisseur que le chipset X79 supprime. La bande passante entre le CPU et le southbridge a également été multipliée par dix par rapport à ce que proposait le X58.

La configuration de la mémoire à quatre canaux du X79 est l’une de ses principales caractéristiques, mais nous ne nous attendons pas à ce qu’elle ait beaucoup d’importance dans les applications de bureau traditionnelles. La majorité des charges de travail de bureau, y compris les jeux, ont tendance à être sensibles à la latence plutôt qu’à la bande passante limitée. Applications de stations de travail scientifiques et haut de gamme qui boîte profiter de la bande passante supplémentaire sera une autre histoire, mais de tels scénarios sont rares.

Il en va de même pour l’énorme capacité de RAM du X79. La récolte actuelle de puces Core i7 Extreme atteint 24 Go (Sandy Bridge prend en charge un maximum de 32 Go), mais les puces SB-E peuvent gérer jusqu’à 64 Go de RAM. Si vous êtes un utilisateur rare qui peut utiliser autant de RAM maintenant ou qui pourrait le faire de manière crédible à l’avenir, le X79 pourrait être une très bonne affaire. Pour le reste d’entre nous, 32 Go est probablement bien.

Psssssst :  Samsung veut tripler sa part de marché de la fonderie en seulement 5 ans

Le tableau

Intel nous a envoyé sa propre carte de référence DX79SI, qui, selon elle, coûtera entre 280 $ et 300 $.

Carte mère DX79SI

En ce qui concerne les cartes mères, la DX79SI est une bête étonnamment discrète. Le PCB est dominé par les huit sockets DIMM plutôt que par un dissipateur thermique géant et flashy. C’est un accent rafraîchissant sur la fonction plutôt que sur la forme. Nous couvrirons le tableau dans un examen séparé, nous allons donc en rester là pour le moment.

Bouton retour en haut de la page