Ordinateurs

Rapport : Les plus gros clients de TSMC demandent à réduire les commandes de plaquettes – High-teK.ca

Ce site peut gagner des commissions d’affiliation à partir des liens sur cette page. Conditions d’utilisation.

(Photo: TSMC)
Il semble qu’un scénario intéressant se déroule actuellement dans les coulisses de TSMC. En réponse à un ralentissement soudain et inattendu du marché de la technologie, Apple, AMD et Nvidia auraient tenté de modifier les commandes qu’ils avaient passées il y a longtemps. Bien que TSMC semble exaucer les souhaits d’AMD et d’Apple, le rapport indique qu’il adopte une position plus dure avec Nvidia. Il est apparemment dit à Team Green qu’il ne modifiera pas les termes de l’accord, mais qu’il le repoussera un peu si nécessaire.

Le rapport vient de Digitimeset a été traduit par un compte Twitter bilingue nommé Ingénieur Retraité. Il indique que les trois plus gros clients de TSMC font marche arrière sur les futures commandes de capacité de plaquettes. Apple a déjà commencé la production de l’iPhone 14, mais a déjà réduit de 10 % sa commande de « première vague » de 90 millions de téléphones. AMD a également réduit sa commande de 7/6nm de 20 000 wafers pour le quatrième trimestre. Cependant, il indique que le volume de commande de tranches de 5 nm pour PC et serveurs est inchangé. Il s’agit supposément de ses produits Zen 4, Epyc/Threadripper et RDNA3.

Fonderie TSMC 12 pouces. Photo par TSMC.

Nvidia est apparemment dans une situation beaucoup plus difficile et se fait repousser par TSMC. La société est célèbre pour être passée du processus 8 nm de Samsung au nœud 5 nm de TSMC pour sa série RTX 40. Ce faisant, il aurait fait un acompte massif sur la capacité des tranches de 5 nm et moins. Tout cela a été fait au milieu de la pandémie, c’était donc une décision intelligente à l’époque. Maintenant que l’extraction de crypto s’est écrasée, il y a un déluge de GPU de la série 30 sur le marché. L’article l’appelle « un énorme inventaire de canaux ». Cela a amené les partenaires de Nvidia à réduire leurs commandes, alors Nvidia demande un peu de mou à TSMC. Cependant, TSMC ne serait pas disposé à réduire sa commande.

Tout ce qu’il offre à Nvidia, c’est de repousser d’un quart la première livraison de GPU. Ou, s’il en a vraiment besoin, il peut être repoussé au premier trimestre de 2023. Cependant, si Nvidia accepte cette offre, il sera chargé de trouver un remplaçant pour la capacité de fabrication désormais inactive. Cela va probablement être une question très difficile. Non seulement en raison des conditions actuelles du marché, mais aussi de ce qu’elles devraient être à la fin de l’année. C’est la raison pour laquelle ces entreprises demandent en premier lieu de réduire leurs commandes. De plus, ces chiffres trimestriels correspondent aux rumeurs selon lesquelles Nvidia dévoilerait la série RTX 40 en septembre. Le repousser au quart le mettrait en Q4, puis un de plus en Q1. Nous espérons certainement que cela ne se produira pas, mais cela semble probable.

Psssssst :  Capacités graphiques Xbox One, architecture SoC étrange et bande passante du bus confirmées par Microsoft

Le message principal de l’article est de savoir comment la situation provoque le «pessimisme» au sein de l’industrie des semi-conducteurs. C’est selon un traduction complète sur Reddit. La nature sans précédent de la demande des trois sociétés inquiète tout le monde. Pour ajouter du stress à la situation, les stocks mondiaux de téléphones portables, de téléviseurs et d’ordinateurs portables augmentent rapidement. Cela ressemble à un renversement total de l’offre et de la demande qui s’est produit au cours des deux dernières années. L’essentiel est que TSMC révisera probablement ses projections annuelles pour 2022. Malgré ce contretemps inattendu, l’entreprise reste confiante dans ses perspectives pour les cinq prochaines années. Comme nous l’avons déjà noté, il est sur le point de commencer sa production en 3 nm, qui devrait être un nœud très populaire. TSMC le pense aussi et prévoit de le maintenir opérationnel pendant au moins trois ans.

Maintenant lis:

Bouton retour en haut de la page