Ordinateurs

Ports Thunderbolt, GPU, stations d’accueil et bien plus à venir sur Windows en 2012 – High-teK.ca

Ce site peut gagner des commissions d’affiliation à partir des liens sur cette page. Conditions d’utilisation.

Au Forum des développeurs Intel (IDF) à San Francisco, Intel a finalement révélé les contrôleurs Thunderbolt de deuxième génération qui élimineront le monopole de facto de l’interconnectivité périphérique à méga-vitesse qui Apple en profite depuis début 2011. Surnommés Cactus Ridge, les nouveaux contrôleurs seront disponibles en versions à deux et quatre canaux – mais contrairement à la plus grande puce à quatre canaux de première génération, tous les contrôleurs Cactus Ridge ne mesureront que 12 mm sur 12 mm; assez petit pour se faufiler dans à peu près n’importe quoi.

Station d'accueil Thunderbolt de Belkin

Plus important encore, on espère que Cactus Ridge sera suffisamment bon marché pour alimenter une sorte de renaissance périphérique – et à en juger par la grande variété d’appareils compatibles Thunderbolt exposés à l’IDF, il semble au moins que Thunderbolt ne souffrira pas de la même manière sort ignominieux que FireWire. Il y a un Écran Thunderbolt sans l’écran (hub d’expansion de port) de Belkin (photo de droite – plus d’infos sur MacRumors); Blackmagic a une boîte de dérivation vidéo; et Magma a un boîtier PCIe à trois emplacements (en bas à droite) dans lequel vous pouvez mettre n’importe quoi, y compris une carte graphique. Il y avait aussi un boîtier de stockage Seagate qui, selon une photo prise par AnandTechressemble énormément à la PlayStation 3.

À l’IDF, Intel a également présenté un PC Windows 7 avec un port Thunderbolt, et il a été annoncé qu’Acer et Asus apporteraient des ultrabooks sur le marché en 2012.

Boîtier Magma PCIeMalheureusement, la seule question qui reste en suspens est de loin la plus pertinente : à quel point ces appareils à latence zéro, qui clignotent et vous manquent-ils ? Coût? On suppose que les contrôleurs Thunderbolt de deuxième génération d’Intel seront moins chers que les premiers – ce qui expliquerait le grand nombre d’appareils exposés à l’IDF – mais il est possible que les fabricants embarquent simplement parce que Thunderbolt arrive enfin sur Windows.

Psssssst :  Western Digital promet la transparence et remplacera QLC SN550 pour les acheteurs mécontents

À ce jour, alors que Thunderbolt n’est disponible que sur une poignée d’ordinateurs Apple qui constituent moins de 1 % de la base installée mondiale, il n’est tout simplement pas logique que les fabricants investissent dans la nouvelle interconnexion. Avec la possibilité d’ordinateurs portables et de bureau Windows (et comprimés?) arborant Thunderbolt, les périphériques avec la nouvelle prise pour la plupart non testée ont désormais plus de sens commercial.

Enfin, alors que les constructeurs pourront placer ces contrôleurs de seconde génération sur les cartes mères, Intel a confirmé auprès d’High-teK.ca que ses plateformes 2012 (comme Ivy Bridge) ne disposeront pas de Thunderbolt intégré au chipset. L’USB 3.0, en revanche, sera cuit dans Ivy Bridgeet probablement tous les autres chipsets sortis en 2012. En d’autres termes, Thunderbolt pourrait maintenant être 100 fois plus attrayant qu’il ne l’était en février 2011, mais il est encore incroyablement peu probable qu’il détrône l’USB 3.0 en tant qu’interconnexion de nouvelle génération.

Bouton retour en haut de la page