Ordinateurs

L’ordinateur personnel est-il mort ? HP, le plus grand fabricant de PC, le pense – High-teK.ca

Ce site peut gagner des commissions d’affiliation à partir des liens sur cette page. Conditions d’utilisation.

Hier après-midi, Hewlett-Packard a annoncé qu’il serait laissant tomber ses smartphones et tablettes basés sur webOS immédiatement. La Pavé tactile, qui n’est disponible que depuis quelques semaines – et seulement quatre jours en Australie – est décédé. Le Pre3, littéralement sorti quelques heures avant l’annonce de HP, a été arrêté. On ne sait pas si les appareils invendus seront retirés des étagères, ni combien de temps HP prendra en charge les propriétaires d’appareils webOS.

La triste vérité est que l’achat de Palm et la création de produits basés sur webOS n’ont jamais été qu’une expérience pour HP. Il a coûté aux garçons de Palo Alto 1,2 milliard de dollars pour acheter Palm en 2010, et probablement quelques dizaines de millions pour développer et expédier le TouchPad, le Pre3 et le Veer, mais dans l’ensemble, c’était une incursion très bon marché dans le monde. de l’informatique mobile. Vous devez être dedans pour le gagner, et Dieu sait que c’était moins cher, plus facile et plus rapide que de développer son propre système d’exploitation mobile. WebOS lui-même n’est pas mort non plus ; il vivra dans les imprimantes HP et peut-être dans d’autres appareils non mobiles.

Gaspiller un milliard de dollars en un peu plus d’un an n’était pas la plus grosse bombe de HP hier, cependant. Au cours du même appel aux résultats du troisième trimestre, HP a annoncé qu’il dépensait 11 milliards de dollars pour la société britannique d’analyse de « big data ». Autonomie — et histoire de prouver que sa sortie du marché des smartphones et tablettes n’était pas un hasard, HP a également annoncé qu’il cherche à sortir du marché des PC aussi bien.

Psssssst :  N'achetez pas un Chromebook bon marché le Black Friday sans vérifier la date d'expiration de la mise à jour - High-teK.ca

Le Personal Systems Group de Hewelett-Packard, si vous ne le saviez pas, est le le plus gros vendeur au monde d’ordinateurs portables et de bureau. Sur les 300 millions de PC vendus dans le monde en 2009, HP en a vendu 20 %. Le problème, cependant – du moins selon le PDG et le conseil d’administration de HP – est que le marché occidental des PC est saturé et fondamentalement au point mort. Presque chaque foyer en Europe et aux États-Unis possède un PC, et lorsque le cycle de mise à niveau se déroule enfin, chaque ordinateur sur les étagères de Best Buy est fondamentalement le même. Il y a l’apathie du PC, en d’autres termes.

L’autre problème concerne les marges bénéficiaires minuscules : lorsqu’il s’agit d’en avoir pour votre argent, le matériel PC de base ne correspond tout simplement pas aux logiciels et au matériel de prestige. Par exemple, Microsoft et Apple ont tous deux des marges bénéficiaires monstrueuses – environ 30% – tandis que HP, accablé par sa division PC, réalise moins de 10% de bénéfices. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’argent à gagner avec les PC – c’est juste la manière de HP de dire qu’il préférerait créer des logiciels ou se concentrer sur le matériel d’entreprise et d’entreprise à forte marge comme les serveurs et les imprimantes mainframe.

Pierre tombale d'IBMMais qu’est-ce que cela signifie pour l’ordinateur personnel en général ? Dell, le deuxième plus grand OEM de PC au monde, tire également la majeure partie de son argent des solutions d’entreprise ; Et si elle vendait également sa division PC grand public ? Est-ce le début de la fin?

Psssssst :  Biopixels bactériens incandescents : les écrans à capteur du futur - High-teK.ca

Maintenant, avec 400 millions de PC qui devraient être vendus en 2011, le marché des PC ne va pas disparaître du jour au lendemain – et de même le monde post-PC n’éclatera pas comme par magie – mais les manœuvres stratégiques de HP loin des ordinateurs personnels mettent en évidence un manque massif de confiance dans la santé continue du marché. Cela peut ressembler à une simple question de marges bénéficiaires et de bonheur des actionnaires, mais en fin de compte, HP laisse entendre que les ordinateurs personnels vont maintenant commencer leur valse crépusculaire lente et banalisée pour devenir – gorgée — Articles ménagers.

A leur place, bien sûr, téléphones intelligents, comprimés, et les ordinateurs portables jailliront. Le PC a bien fonctionné – ils se sont cachés sur ou sous nos bureaux pendant plus de 30 ans – mais avec la marche incessante de la loi de Moore et notre désir sans fin pour plus de choix, plus de flexibilité et plus de connectivité, il semble que l’humble ordinateur personnel pourrait enfin avoir atteint la fin de la ligne.

Bouton retour en haut de la page