Mobile

Le faux service 5G d’AT&T arrive également sur iPhone

Ce site peut gagner des commissions d’affiliation à partir des liens sur cette page. Conditions d’utilisation.

Lorsque AT&T a annoncé qu’il étiqueterait à tort le service 4G LTE et le commercialiserait sous le nom de 5G E (le «E» signifie dEceit), l’annonce initiale ne mentionnait que les appareils Android. J’avais espéré qu’Apple n’autoriserait pas cette pratique ou que la société publierait au moins une déclaration sur le sujet. Au lieu de cela, il semble que les appareils Apple seront également mis à jour pour utiliser cette marque inexacte.

C’est particulièrement flagrant dans le cas de l’iPhone, qui ne prend pas en charge le service 5G. Contrairement à au moins certains appareils Android susceptibles d’arriver sur le marché en 2019, les nouveaux iPhones de cette année ne prendront probablement pas en charge le service 5G non plus. Évidemment, cela pourrait changement, mais la rumeur constante depuis l’automne est qu’Apple ne lancera pas le véritable support 5G avant 2020. Si la société s’en tient à son calendrier de sortie régulier, les iPhones 5G arriveront à l’automne de cette année.

Combien cela importe pratiquement devrait être un sujet de débat. En tant que propriétaire d’un modeste iPhone SE, je ne peux pas prétendre être à la pointe absolue du marché. D’un autre côté, je diffuse souvent des vidéos sur cet appareil et je surf beaucoup sur le Web mobile. Les performances du réseau – et je suis généralement sur LTE, pas sur Wi-Fi – sont généralement assez bonnes, même à des barres basses et lors de l’utilisation du réseau d’AT & T dans les zones rurales. Ce n’était pas le cas lors du passage de la 3G à la LTE. Le service LTE et les performances accrues ont fait une différence significative dans les performances globales de mon appareil. Le coup de pouce que j’obtiendrais de la 5G améliorerait évidemment davantage les choses, mais ils sont déjà assez bons.

Mais le problème n’est pas de savoir si LTE est assez rapide. Il s’agit de savoir si ce type d’image de marque trompeuse devrait être acceptable. En ce qui nous concerne, la réponse est « Non ». Apple a de bonnes raisons économiques d’autoriser ses téléphones à porter la marque 5G E – il veut prétendre qu’il dispose d’un service 5G alors qu’il n’a en réalité rien de tel. Mais la 5G E n’est rien d’autre que LTE avec un nouveau nom et n’a rien à commercialiser comme autre chose.

L’icône 5G E n’apparaît que dans les zones où le réseau « Evolution » d’AT&T est actif. Il apparaît dans la distribution du système d’exploitation iOS 12.2 Beta 2 qui a été abandonnée hier. Il apparaît également cantonné aux iPhones les plus récents, du moins pour l’instant. Bien qu’il n’y ait eu aucune annonce officielle ni fuite d’informations à ce sujet, il est certainement possible qu’AT&T demande à ses partenaires d’accepter sa décision de marque ou risque que leurs produits ne soient pas vendus dans les magasins AT&T.

Psssssst :  Ajit Pai n'informera pas le Congrès des violations de la vie privée des opérateurs pendant l'arrêt

Bien que nous reconnaissions qu’Apple a peut-être eu l’impression que ses mains étaient liées, si tel est effectivement le cas, l’entreprise aurait dû adopter une ligne de conduite différente. Apple est peut-être la seule entreprise qui aurait pu repousser assez fort pour arrêter cette pratique en premier lieu. Ce n’est peut-être pas en 2010, quand « Il y a une application pour ça », était pratiquement une devise nationale, mais Apple a toujours une influence énorme sur le marché américain. L’entreprise aurait pu tenter de rallier sa propre clientèle contre cette mauvaise communication.

Apple n’aurait jamais dû se livrer ou promouvoir cette arnaque honteuse, indépendamment du fait que les opérateurs Android et Google semblent n’avoir aucun problème à mentir à leurs clients. AT&T n’a pas déverrouillé certaines fonctionnalités cachées de l’iPhone. Ils ont juste décidé de mentir à leurs clients et ont obtenu l’accord d’Apple. « 5G E » est juste LTE avec plus de tromperie attachée. Honte à Google, aux opérateurs Android et à Apple pour avoir soutenu cet effort visant à déformer les capacités du réseau d’AT&T.

Maintenant lis:

Bouton retour en haut de la page