Ordinateurs

La Station Spatiale Internationale passe de Windows à Linux, pour une meilleure fiabilité – High-teK.ca

Ce site peut gagner des commissions d’affiliation à partir des liens sur cette page. Conditions d’utilisation.

La United Space Alliance, qui gère les ordinateurs à bord de la Station spatiale internationale en association avec la NASA, a annoncé que les ordinateurs Windows XP à bord de l’ISS sont passés à Linux. « Nous avons migré des fonctions clés de Windows vers Linux car nous avions besoin d’un système d’exploitation stable et fiable. »

Plus précisément, les « dizaines d’ordinateurs portables » passeront à Debian 6. Ces ordinateurs portables rejoindront de nombreux autres systèmes à bord de l’ISS qui exécutent déjà diverses versions de Linux, telles que RedHat et Scientific Linux. Pour autant que nous sachions, après cette transition, il n’y aura plus un seul ordinateur à bord de l’ISS qui exécute Windows. Au-delà de la stabilité et de la fiabilité, Keith Chuvala de la United Space Alliance dit qu’ils voulaient un système d’exploitation qui «nous donnerait un contrôle interne. Donc, si nous devions corriger, ajuster ou adapter, nous le pouvions. Il convient de noter que les ordinateurs portables de l’ISS exécutaient Windows XP, et nous savons qu’ils ont été infectés par au moins un virus au cours de leur vie : en 2008, un cosmonaute russe a amené à bord un ordinateur portable avec le ver W32.Gammima.AG, qui se propager rapidement aux autres ordinateurs portables à bord. Le passage à Linux immunisera essentiellement l’ISS contre de futures infections.

Les ordinateurs portables qui ont été mis à niveau appartiennent à l’OpsLAN de la station. L’équipage utilise l’OpsLAN pour effectuer des activités quotidiennes, telles que la visualisation de l’inventaire des stocks, le contrôle des expériences scientifiques ou la vérification de leur emplacement actuel. Vraisemblablement, les ordinateurs portables exécutaient des applications Win32 sur mesure sur Windows XP, et maintenant ces applications ont été réécrites pour fonctionner sur Linux – espérons qu’elles ne sont pas émulées dans WINE. Pour mettre les astronautes et les cosmonautes au courant, ils seront formé par la Fondation Linux.

Psssssst :  Les nouvelles cartes mères AMD B550 sont incompatibles avec les processeurs Ryzen antérieurs

Pour être honnête, nous ne devrions pas être trop surpris de l’abandon de Windows. Linux est le système d’exploitation de choix de la communauté scientifique. du CERN Grand collisionneur de hadrons est contrôlé par Linux. Les stations au sol de la NASA et de SpaceX utilisent Linux. Techniciens de laboratoire de séquençage d’ADN utiliser Linux. Vraiment, pour les applications qui nécessitent une stabilité absolue, ce que sont la plupart des expériences scientifiques, Linux est le choix évident. Le fait que l’ensemble du système d’exploitation soit open source et puisse être facilement personnalisé pour chaque expérience est évidemment un très gros avantage également.

Robonaute 2

Dans d’autres nouvelles, le premier robot humanoïde dans l’espace, Robonaut 2, qui fonctionne également sous Linux, devrait bientôt être mis à niveau. Robonaut 2 (photo ci-dessus) a été livré lors de la dernière mission de la navette spatiale Discovery en 2011, et pour le moment ce n’est qu’un torse avec deux bras – mais plus tard en 2013, des jambes d’escalade et une batterie devraient être livrées. Le but ultime est de voir si les humains et les robots peuvent fonctionner paisiblement en apesanteur, le Robonaut effectuant éventuellement des tâches subalternes (passer l’aspirateur, changer les filtres) et éventuellement des tâches dangereuses lors des sorties dans l’espace également.

Maintenant lis: Windows 8 peut me conduire à Linux

Bouton retour en haut de la page