Ordinateurs

Intel prend en charge plusieurs systèmes d’exploitation avec Haswell, intègre USB 3.0 et Thunderbolt avec Ivy Bridge

Ce site peut gagner des commissions d’affiliation à partir des liens sur cette page. Conditions d’utilisation.

S’exprimant au Computex à Taiwan, Intel vient de dévoiler une série d’avancées de Sandy et Ivy Bridge, et un aperçu de ce qui attend le successeur d’Ivy Bridge, Haswell. Sur le front de Sandy Bridge, Intel a présenté une nouvelle carte mère mini-ITX «mince», ainsi qu’un système TDP tout-en-un de 95 watts sans ventilateur qui utilise probablement la nouvelle carte mère. Ivy Bridge, le successeur de Sandy Bridge qui est attendu en 2012, intégrera l’USB 3.0 sur le chipset et fournira un support Thunderbolt discret. Ivy Bridge prendra également en charge le « TDP configurable », ce qui augmentera leur attrait pour une utilisation dans les applications mobiles et sans ventilateur. Enfin, Intel a annoncé que Haswell – le successeur d’Ivy Bridge en 2013 – prendra en charge « plusieurs systèmes d’exploitation ».

Avec Ivy Bridge et Haswell, l’objectif principal d’Intel s’est déplacé – du moins sur le plan marketing – vers le facteur de forme mobile sans ventilateur. Sandy Bridge et Ivy Bridge se rapprochent déjà du TDP 30W, et Haswell devrait amener Intel dans la zone 10-20W. C’est encore loin du TDP de moins de 5 watts des puces Tegra Kal-El ARM de Nvidia, mais c’est dans le même stade. Plus important encore, Haswell épatera Kal-El et ses successeurs en termes de performances. En février, une puce Core i7 « équivalente » s’est avérée environ 3 fois plus rapide que la pièce de nouvelle génération de Nvidia, et rien ne prouve que les produits 2012 ou 2013 de Nvidia commenceront même à combler l’écart.

Psssssst :  Asrock confirme que les processeurs Coffee Lake d'Intel nécessiteront une nouvelle carte mère

Et puis il y a la prise en charge de « plusieurs systèmes d’exploitation », quoi que cela puisse signifier. Tout ce que nous avons à faire, c’est une glissade éphémère au Computex et à l’instinct. Lorsque AnandTech a demandé plus d’informations, Intel a refusé de commenter et a simplement dit qu’Anand avait fait une « observation astucieuse » et que plus d’informations suivraient à une date ultérieure. Quand on sait qu’Intel a donné à Haswell le sous-titre assez illustre de « Le carnet réinventé« , nous pouvons certainement faire des suppositions éclairées sur ce que signifie » plusieurs systèmes d’exploitation « . Ce n’est évidemment pas quelque chose de banal, comme le fait que Haswell exécutera à la fois Windows et Mac OS X – nous le savons déjà. Cela ne peut pas non plus être un indice que Haswell exécutera Android – les processeurs Atom peuvent déjà le faire.

Plusieurs systèmes d’exploitation indiquent presque certainement que les processeurs Haswell comporteront une sorte de « double mode » où deux systèmes d’exploitation peuvent être exécutés en même temps, sur le même matériel. Considérez-le comme un support matériel pour BlueStacks, qui exécute Android au-dessus de Windows – mais au lieu d’Android communiquant via BlueStacks et Windows, il aurait une ligne directe vers le processeur et probablement toutes les autres ressources matérielles. Pour le moment, il est impossible de dire comment cela sera implémenté, mais il serait logique de diviser les systèmes d’exploitation par cœurs, avec un système d’exploitation sur un ensemble de cœurs et l’autre système d’exploitation sur un autre.

L’autre option est qu’Intel pourrait être sur le point d’annoncer la prise en charge d’un autre système d’exploitation mobile, comme Windows Phone 7 ou iOS. Il est peu probable — mais tout à fait possible — qu’Intel travaille avec Microsoft sur un port x86 de Windows Phone 7. Il pourrait même y avoir un lien entre Haswell et Windows 8, qui fonctionnera sur les systèmes ARM et x86. De même, Apple, dans le but de consolider iOS et Mac OS X, pourrait travailler sur un port x86 d’iOS.

Par souci d’exhaustivité, nous devons également noter qu’Intel pourrait travailler sur une sorte de circuit de traduction ARM qui permet au processeur Haswell d’exécuter des systèmes d’exploitation ARM comme WP7 et iOS. Intel pourrait également travailler sur une couche d’abstraction logicielle, de la même manière que le Transmeta Crusoe atteint la compatibilité x86, pour apporter la compatibilité ARM à Haswell. Des conceptions plus efficaces et des réductions de TDP ne peuvent que donner à Intel autant de poids sur ARM dans l’espace mobile, mais la possibilité d’exécuter plusieurs systèmes d’exploitation côte à côte et l’interopérabilité qui en résulterait pourraient certainement mélanger les choses.

Psssssst :  Nintendo dévoile le matériel Wii U mis à jour et le réseau social Miiverse avant l'E3

Enfin, pour ramener l’attention sur un futur proche, l’annonce d’Intel selon laquelle la plate-forme Ivy Bridge prendra en charge à la fois USB 3.0 et Thunderbolt est une énorme nouvelle. Compte tenu de l’omniprésence de l’USB, l’inclusion de la prise en charge 3.0 n’a jamais vraiment été mise en doute, mais la prise en charge intégrée de Thunderbolt est importante. Intel assure à la fois aux partenaires périphériques que Thunderbolt est là pour rester et assure l’adoption éventuelle de la nouvelle technologie par les consommateurs. C’est, pour le dire franchement, la manière d’Intel de dire que Thunderbolt ne se fondra pas dans l’obscurité d’une utilisation spécialisée comme FireWire, et qu’un jour nous pourrions encore utiliser interconnexions fibre optique Light Peak.

Lire la suite sur AnandTech

Bouton retour en haut de la page