Ordinateurs

FreeDOS 1.1 sorti après 17 ans – High-teK.ca

Ce site peut gagner des commissions d’affiliation à partir des liens sur cette page. Conditions d’utilisation.

Quelque 17 ans après sa première sortie en 1994, et plus de cinq ans après la version 1.0, FreeDOS 1.1 – la version définitive et open source de MS-DOS – est désormais disponible au téléchargement.

L’histoire de FreeDOS remonte à l’été 1994 lorsque Microsoft a annoncé que MS-DOS en tant que produit distinct ne serait plus pris en charge. Il continuerait à vivre dans le cadre de Windows 95, 98 et (pouah !) Moi, mais pour Jim Hall, cela ne suffisait pas, et c’est ainsi que le DOS du domaine public (PD) est né. D’autres développeurs ont rapidement sauté à bord, un noyau et des utilitaires ont été créés et une version utilisable de PD-DOS a commencé à émerger. Ce n’est cependant qu’en 1998 que la première version alpha (version 0.05) a été publiée; une tendance très lente qui se poursuivra, avec une série de versions bêta aboutissant à une version finale 1.0 en 2006, quelque 12 ans après le début du projet. Finalement, il serait renommé FreeDOS.

Quand je raconte l’histoire de FreeDOS à mes amis, la question suivante est généralement : « Alors, à quoi sert FreeDOS ? » – une bonne question, compte tenu de la maturité de Linux et de son cadre de support massif. Eh bien, pour commencer, FreeDOS est déjà largement utilisé par les disques de récupération. Si vous avez déjà créé une disquette de démarrage dans le but de vérifier votre disque dur ou votre mémoire, ou de réparer une installation défectueuse de Windows, vous avez probablement utilisé FreeDOS.

Psssssst :  Joyeux 20e anniversaire à la pire souris de tous les temps - High-teK.ca

Doom sous FreeDOSAu-delà de cela, cependant, FreeDOS est en fait un très bon environnement pour les systèmes éducatifs ou simples. Linux, comparé à MS/FreeDOS, est très gros. Lorsqu’il est combiné avec QBASIC ou DJGPP (un environnement de développement C/C++), FreeDOS constitue une plate-forme de développement étonnamment bonne. Il est également important de souligner que FreeDOS n’est pas réellement un « ancien » système d’exploitation : il prend en charge FAT32 (avec LBA) et UDMA pour les disques durs et les lecteurs de DVD, et la distribution FreeDOS est livrée avec un scanner antivirus et un client BitTorrent. La prise en charge USB n’est pas tout à fait là, mais les claviers USB, les souris et le stockage externe peuvent fonctionner.

En fin de compte, cependant, la raison pour laquelle j’aime FreeDOS est que je peux l’exécuter dans VirtualBox et jouer à Doom. Avec une bouffée de nostalgie, je peux jouer avec HIMEM et EMM386 et Autoexec.bat pour obtenir juste assez de mémoire conventionnelle pour jouer à Cannon Fodder. En fin de compte, cependant, avec DOSBox fournissant une bien meilleure (si moins réel) expérience de jeu, je dois admettre que FreeDOS n’est surtout qu’une curiosité pour les geeks anciens.

Télécharger FreeDOS 1.1 Live CD

Bouton retour en haut de la page