Sécurité

Cisco aurait modifié les records de vente et les bons de commande pour contourner les sanctions américaines contre la Russie – High-teK.ca

Ce site peut gagner des commissions d’affiliation à partir des liens sur cette page. Conditions d’utilisation.

L’année dernière, les États-Unis ont commencé à appliquer des sanctions contre la Russie afin de faire pression sur ce pays pour qu’il cesse ses opérations en Ukraine et retire ses forces de ce pays. L’efficacité des sanctions fait l’objet de débats parmi les mordus de la politique internationale, mais il y a une chose sur laquelle tout le monde est d’accord : il est difficile pour les sanctions de fonctionner si les entreprises dont le siège est dans votre propre pays les ignorent. C’est ce qu’aurait fait le géant des réseaux Cisco, allant jusqu’à modifier les dossiers de travail et les bons de commande pour acheminer le matériel vers la Russie.

La détails allèguent que Cisco a délibérément modifié les noms et les comptes des acheteurs afin d’éviter un examen minutieux. La société n’a pas nié que les e-mails et les feuilles de calcul trouvés par BuzzFeed (et non encore publiés) sont exacts – seulement qu’ils ont été modifiés pour mieux refléter le « vrai » acheteur. Cet argument est quelque peu sapé par des documents supplémentaires qui montrent prétendument que les vice-présidents et les administrateurs de Cisco cherchent ouvertement des moyens de continuer à vendre des équipements en Russie, même si cela représentait un « risque pour notre marque et notre réputation ».

Il convient de noter que Cisco fait déjà l’objet d’une enquête pour un plan de pots-de-vin massif et des violations de corruption dans le même pays, ce qui peut expliquer en partie pourquoi ses dirigeants étaient si soucieux de préserver leur réputation en Russie. Les allégations de ce cas sont que Cisco a peut-être caché des dizaines de millions de dollars dans des paradis fiscaux offshore. Le cabinet fait l’objet d’une enquête pour violation du Foreign Corrupt Practices Act (FCPA) depuis 2013 selon ce rapport. de Probesreporter. En fait, la chaîne de mauvaise gestion et de fausses déclarations supposées remonte encore plus loin, à 2009, lorsque des audits internes effectués par Cisco ont montré qu’il y avait des problèmes au sein de sa chaîne d’approvisionnement et de possibles violations des dispositions anti-corruption au sein du FCPA.

Russe-FSB

Siège du FSB, place Loubianka

Ce que cela suggère, dans l’ensemble, c’est que le prétendu mépris de l’ordonnance de sanction ukrainienne n’est pas un événement ou un oubli ponctuel, mais fait partie d’un effort soutenu de Cisco pour contourner les restrictions légales imposées au commerce russe. Les bons de commande montrent que Cisco a annulé un accord de vente d’infrastructures de réseau au Service fédéral de sécurité (FSB, le successeur du KGB en Russie) pour remplacer cette seule commande par deux accords similaires pour expédier du matériel à la Chambre de commerce et d’industrie de la Fédération de Russie. Cisco a conclu sept contrats par l’intermédiaire de la Chambre de commerce sur une période de six mois, transférant finalement plus de 500 000 USD de serveurs, de routeurs et de commutateurs via ce qui équivaut à une organisation factice (du moins en ce qui concerne la source ultime des bons de commande est concerné).

Dans ce cas, c’est la Chambre de commerce russe elle-même qui affirme que les commandes sont invalides. Selon Olga Litvinenko, porte-parole de la Chambre de commerce russe, la chambre n’a effectué aucun achat de ce type au cours de la même période et aurait peu utilisé l’équipement.

Psssssst :  Que se passe-t-il lorsque vous perdez votre smartphone ? - ExtrêmeTech

Si les allégations sont vraies, Cisco pourrait se retrouver encore plus dans l’eau chaude. Le gouvernement américain semble sévir contre les ventes de matériel aux pays jugés en violation des lois américaines. Mises à niveau prévues du supercalculateur chinois Tianhe-2 ont été bloqués le mois dernier soupçonné que l’équipement serait utilisé pour évaluer ou concevoir des dispositifs nucléaires. Compte tenu du jeu à enjeux élevés qui se joue encore en Ukraine et en Russie violations du droit internationalla violation des sanctions commerciales pourrait avoir des conséquences extrêmement désagréables pour le géant des réseaux.

Bouton retour en haut de la page