Ordinateurs

Chrome a presque remplacé Firefox comme navigateur par défaut d’Ubuntu

Ce site peut gagner des commissions d’affiliation à partir des liens sur cette page. Conditions d’utilisation.

Quand il a fait ses débuts ce printemps, Ubuntu 11.10 a causé plus que quelques halètements de la part des fidèles de Linux. L’introduction de Unity en tant que nouvelle interface de bureau a marqué un changement radical pour l’expérience de bureau Ubuntu, et c’est un changement dont de nombreux fidèles canoniques n’étaient pas trop ravis.

C’est toujours un exercice d’équilibre pour Canonical, bien sûr. Ubuntu est de loin la distribution Linux de bureau la plus populaire, et ses utilisateurs sont généralement un groupe avisé et avisé. Les décisions telles que les changements d’interface utilisateur et le changement d’applications par défaut ont tendance à susciter de nombreux débats de la part des utilisateurs – elles ne sont donc pas prises à la légère. Beaucoup de bruit a été fait lorsque Banshee est devenu le lecteur audio par défaut en 11.04, mais croyez-le ou non, un changement beaucoup plus important a également été envisagé : le navigateur Web par défaut de la distribution.

Il s’avère que le PDG de Canonical, Mark Shuttleworth, est un grand fan de Google Chrome. Dans une discussion avec Network World, Shuttleworth fait l’éloge de Google pour la façon dont Chrome fonctionne sur Linux. « Vous ne voyez pas souvent cela dans un projet multiplateforme. Nous pourrions bien être dans une position où Chrome sur Ubuntu et Chrome sur Linux est une meilleure expérience que Chrome sur toute autre plate-forme.

L’adoption de Chrome a également connu une augmentation rapide dans les versions récentes, doublant sa part de marché dans certaines régions par rapport à il y a à peine un an. Le navigateur parvenu soulève encore plus de sourcils maintenant que les Chromebooks arrivent sur le marché, et lorsque vous combinez ces trois facteurs – performances, intérêt des consommateurs et approbation personnelle de Shuttleworth – il n’est vraiment pas surprenant que Firefox ait été presque détrôné en tant que navigateur par défaut dans Ubuntu 11.04 .

Psssssst :  Rapport affirme que le processeur Intel Core i9-9900K utilisera enfin la soudure - High-teK.ca

En fin de compte, cependant, Canonical a décidé de maintenir le statu quo et de s’en tenir à Mozilla dans Natty Narwhal. Selon Shuttleworth, cela ne devrait pas changer avant au moins un an – ce qui est une très bonne nouvelle pour Mozilla, car il a maintenant le temps nécessaire pour montrer que la décision était judicieuse à prendre.

Avec un cycle de publication nouvellement adopté et considérablement raccourci, et deux nouveaux canaux de pointe pour faciliter les tests des utilisateurs finaux, Mozilla a positionné Firefox pour répondre plus rapidement aux changements sur le Web et aux défis de ses concurrents. Être capable d’itérer rapidement permettra aux développeurs de Firefox de proposer de nouvelles fonctionnalités aux utilisateurs plus rapidement qu’auparavant et de maintenir les niveaux d’excitation – et, espérons-le, la part de marché – à un niveau élevé. Une grande partie du buzz que Google a réussi à générer avec Chrome était, après tout, le résultat de la livraison rapide de nouvelles fonctionnalités telles que la synchronisation des profils, la prise en charge des extensions et la protection contre les logiciels malveillants d’une version à l’autre.

Bien qu’apporter des modifications à son navigateur simplement pour conserver son statut sur Ubuntu ne soit probablement pas une priorité (du moins publiquement) pour Mozilla, être renversé par Chrome ou Chromium serait néanmoins une défaite importante. La fierté est évidemment en jeu, cependant, et il y a tout lieu de croire que Mozilla relèvera le défi. Et qui sait? Avec Firefox 5, 6, 7 et 8 qui doivent tous sortir avant qu’une décision ne soit prise, peut-être que Shuttleworth lui-même aura un nouveau navigateur préféré avant l’arrivée d’Ubuntu 12.04.

Bouton retour en haut de la page